Non classé / Parentalité

Education : Bisou = Politesse?

Nous allons voir mamie!

J’aime bien mamie, elle a des poules dans son jardin. J’ai toujours le droit de leur donner à manger “mais pas trop”.

“Vas frapper à la porte” me dit papa. J’aime bien papa, il me laisse toujours frapper à la porte comme une grande.

“Toc Toc Toc”, mes jambes courent vers papa. Mes bras se tendent. Papa me porte. J’aime bien les bras de papa, je m’y sens bien.

Je me sens en sécurité. J’aime bien la sécurité.

La porte s’ouvre. “Bonjour Mamie!” Ce n’est pas moi qui parle, c’est papa. Moi, je ne parle pas encore

“Bonjour ma chérie! Tu me fais un bisou?”

Je me cache la tête dans le cou de papa. “Allez chérie, fais un bisou à ta mamie”.

 Je me cache plus fort dans le cou de papa.

“T’es méchante. Mamie veut son bisou. Désolé, elle fait sa timide”.

Je pleure, Mamie se jette sur moi et m’embrasse.

“T’es pas belle quand tu pleures!”

 

J’ai 2 ans et mon non ne vaut rien.

 

Si vous n’avez jamais connu l’embarras face à une personne insistante pour avoir un bisou de la part de votre enfant, je vous invite plutôt à lire cet article ou encore celui ci.

Pour les autres, lisez la suite pour faire vos armes.

 

Mais qu’est ce qu’il se passe dans sa tête?

Bébé, votre enfant faisait de grands sourires à tout le monde.

Puis, vers ses 7-8 mois, c’est niet : pleurs incompréhensibles, peur des inconnus et même de son 2e parent (en général le papa, désolée messieurs!).

Il n’y a que maman par ci, maman par là.

Vous allez aux toilettes, hurlements. Vous le posez 10 secondes le temps de… Hurlements. 

Bébé a pris conscience qu’il était un être à part entière. Et c’est effrayant de se retrouver seul.

Pour lui, si maman part, elle ne reviendra plus. Il n’a pas conscience de la permanence de l’objet.

 

Une fois la phase passée, une autre phase arrive : l’affirmation de soi. 

De “timide”, votre enfant passe à l’affirmation de soi à coups de “non”. C’est à ce moment que votre enfant apprend le consentement.

 

Définition de consentement : action de donner son accord à une action, à un projet.

Synonymes : acceptationacquiescementadhésionagrément – approbation – assentimentautorisationpermission

Contraires : défense – interdictionrefusveto

 

Une question de politesse?

Dans notre culture, nous faisons généralement la bise pour dire bonjour. Mais nous pouvons saluer de différentes façons :

  • Serrer la main
  • S’incliner (le buste ou juste la tête)
  • Saluer avec la main
  • Le dire “bonjour, bonsoir, coucou, salut, etc.”
  • avec un sourire
  • en se sentant le derrière (on me dit dans l’oreillette que c’est un salut canin, désolée!)

 

Petite question : faites vous la bise à votre patron et/ou votre boulanger? Si non, êtes vous impoli envers eux?

 

Et si c’était un problème de pouvoir?

Dans l’éducation “traditionnelle”, l’adulte est supérieur à l’enfant.

C’est lui qui dirige ce dernier.

Quand l’enfant refuse, il doit être puni pour avoir le bon comportement.

 

Et si on faisait un petit saut dans le passé (pas très loin, je vous rassure… ou pas!)

L’homme est supérieur à la femme.

C’est lui qui dirige cette dernière.

Quand la femme refuse, elle doit être punie pour avoir le bon comportement. 

Vous pouvez visionner la “petite pépite” : 1975 : Battez vous votre femme? Archive INA.

 

“Oui mais ce n’est pas pareil, un enfant doit apprendre”.

 

OK! Jouons aux devinettes : 

“Quelle est la différence entre “fais moi un bisou” de la part de papy et fais moi un bisou de la part de l’homme qui promène son chien le dimanche matin au parc?”

Aucune, les 2 réclament un bisou sans l’accord de l’enfant.

L’enfant n’a pas conscience des dangers.

L’homme qui promène son chien au parc est gentil : il a un chien et il est au parc. Il est tellement gentil qu’il est recherché par la police. 

 

Non mais oh! Tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice Lindsay!

 

OK, je sors l’arme fatale : les CHIFFRES! 

En France : 

  • Dans 94% des cas, l’agresseur fait parti de l’entourage
  • 4 millions de victimes d’inceste = 6% de la population
  • 56% des victimes déclarent n’avoir rien dit au moment des faits

(si vous voulez d’autres chiffres terrifiants : rendez vous sur la page Colosse aux pieds d’argile)

 

Vous pouvez faire une chose pour éviter que votre enfant se retrouve un jour dans les 56% si un fait de ce genre arrive : respectez son consentement.

 

Ok, et qu’est qu’on dit?

“Tu vas en faire un enfant roi”, “la politesse, ça s’apprend”, “ce n’est qu’un bisou!”, “moi, à son âge” etc.

Quand on entend ces commentaires régulièrement, on a 2 choix :

  • baisser les bras et forcer son enfant (en prenant le risque de le bloquer et que le salut soit un cauchemar pour tous pendant quelques mois).
  • garder la tête haute : c’est votre enfant, votre vision de l’éducation (le respect de l’enfant), votre choix.

 

J’avoue, j’ai baissé les bras à un moment. Et ma fille a fait un blocage. Elle ne voulait même plus dire bonjour (sans contact)

Pour rattraper ma faiblesse, ça a été très compliqué! 

Je me suis “battue” contre les jugements qui m’épuisaient. J’ai laissé Miss Z tranquille.

4 mois après “l’incident”, elle embrasse certaines personnes de son plein gré.

 

Voici quelques phrases qui peuvent vous aider :

  • “Tu n’es pas obligé de faire un bisou mais tu dis bonjour”.
  • “Il/elle adore saluer en tapant dans la main. Tu peux la saluer ainsi si tu veux.”
  • “Voulez vous que prénom de votre enfant vous aime? Si oui, acceptez le/la comme il/elle est et jouez avec au lieu de la forcer à un contact physique” (les adultes jouent très peu avec les enfants).
  • “Le jour où un.e pédophile essaiera de s’en prendre à prénom de votre enfant, je serais bien content.e qu’il sache dire non et hurler un bon coup.” (indirectement, la personne se sentira concernée par le mot pédophile : ça refroidit direct).

 

N’oubliez pas :

  • Votre enfant a le droit de dire “non”.
  • “Non” n’est pas un gros mot.
  • Il y a différentes façons de dire bonjour.
  • Votre enfant n’est pas une peluche qu’on peut câliner/embrasser quand on le souhaite.

 

N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous pensez de cet article, ça fait toujours plaisir d’échanger 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Auteur

lindsay.vandenbosch59@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *